24 juillet 2017

Des intrus dans une ferme à Péone !

Pays de Guillaums Alpes Maritimes 3

Petit retour sur mon court séjour dans le Pays de Guillaumes. Là où j'ai dormi à Péone, vraiment dans les hauteurs, le locataire de la ferme a eu une belle surprise une nuit, il y a plusieurs mois de cela ! 
Pendant que tout le monde dormait -hommes, animaux- les trois chiens se sont mis à hurler très fort, des aboiements de peur. Du coup le locataire, très inquiet, est sorti équipé d'une torche, et d'un bâton (on ne sait jamais, un voleur ?). Mais surprise, il s'est retrouvé face à une meute de loups qui avait pénétré sur le terrain, dans la propriété : 5 loups en haut et 2 en bas. Il a bien reconnu leurs yeux brillants dans la nuit. Alors, tout en surmontant sa crainte, en même temps que les chiens continuaient à aboyer, il s'est mis à crier très fort en brandissant son bâton, et à les inonder de sa torche lumineuse. Là, il les a franchement identifiés. Résultat : lui et les chiens ont réussi à les effrayer, et ils ont tous détallé...Mieux, ils ne sont jamais revenus !! Heureusement pour les intrus qu'ils étaient tombés chez un "pro-loup", car les voisins entre autres dans le secteur, n'ont pas les mêmes méthodes d'accueil ! Un bel exemple pour montrer que les chiens sont vraiment utiles pour donner l'alerte et protéger nos animaux domestiques des grands prédateurs ! 🐺

Posté par ghislaine_let à 19:34 - - Permalien [#]
Tags : , ,


09 juillet 2017

Martinet noir : l'aventure se termine bien !

Martinet noir récupéré 8-07-17

Hier soir, mon adorable (mais vilaine) petite Praline, a comme elle le fait malheureusement trop souvent, attrapé un oiseau "pour me l'offrir". J'ai entendu piailler au fond du garage, c'était un martinet noir ! Une espèce à protéger.
Je l'ai donc à mon tour attrapé, il n'avait pas de blessure, sauf perdu quelques plumes à l'arrière train, Comme vous pouvez voir, mes mains lui ont servi longtemps de perchoir. C'est incroyable comme ces oiseaux s'agrippent ! Pourtant rien de surprenant : les martinets sont équipés pour, ce sont des espèces cavernicoles, liées au bâti. 

Il est interdit de garder chez soi des animaux sauvages
. Aussi, j'ai contacté le centre de soins le plus proche. Nous étions en période festive, celui-ci étant fermé, j'ai dû prendre des dispositions.
Vers 11h-12h du soir, après que ce joli martinet se soit calmé, j'ai essayé de lui rendre sa liberté, mais il ne voulait vraiment pas s'envoler (cela ne devait pas être l'heure !) et son cœur s'est mis à battre bien plus fort. Alors je l'ai gardé à la maison en l'aidant à s'accrocher à la verticale au dos d'un fauteuil dans une pièce à l'abri des chats. Puis, comme il était en demande, le bec bien ouvert, je l'ai nourri à l'aide une pince à épiler avec des vers de farine (c'est un insectivore , je n'avais pas de moustiques ni de mouches à lui servir !).

Ce matin, ne le voyant plus dans la petite pièce, je me suis dit "il est mort !". Mais en fait, le jour s'étant levé, il avait essayé de s'envoler et était resté bloqué sur la moquette. Je l'ai à nouveau saisi, mes mains comme perchoir et j'ai tendu mon bras par la fenêtre. Il ne s'est pas fait prier : d'une grande envolée, il avait déjà rejoint l'autre bout de la rue, puis, je ne l'ai plus vu. Je lui souhaite bonne chance, et s'il survit, de ne plus rencontrer Praline ou l'un de ses congénères lors d'une partie de chasse au ras du sol ! Maintenant, la minette est "punie" et ne sort pas pour l'instant.

A noter, en France les chats domestiques tuent chaque année 73 millions d'oiseaux , dont des espèces rares !
D'autre part, un ami m'a informée que "la prédation de chats sur les oiseaux ne laisse que 15% de chance de survie voir moins pour certaines espèces. Le plus sage est de les garder à minima au calme pendant 24 à 48 h, car si il y a des traumatismes internes légers l'oiseau peut récupérer. Sinon l’envol produira plus de dégâts"

Martinet noir récupéré 8-07-17 - 2 

Posté par ghislaine_let à 20:23 - - Permalien [#]

05 mai 2017

Vautour percnoptère : surprenant !

Vautour percnoptère

Petite histoire de rapace : dans les Alpilles, lors d'une opération de baguage d'un jeune Vautour percnoptère, les scientifiques ont eu la surprise de trouver 8 balles de golf dans le nid. Elles avaient été récoltées par les parents, qui ont sans doute confondu ces balles avec des œufs...

Le Vautour percnoptère est présent dans le Sud de la France de mars à Septembre. Il migre dès la fin de l'été vers l'Afrique sahélienne. Sa particularité : il est capable d'utiliser une pierre pour rompre la coquille des gros œufs dont il convoite le contenu. (Réf. PNR des Alpilles).

Posté par ghislaine_let à 12:16 - - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2016

NON AUX CIRQUES D'ANIMAUX - Abolition de l'animal esclave

PUBLISHER_Cirque_lionne_1_ticket

Dommage que les cirques qui font travailler vraiment les intermittents du spectacle soient encore écrasés par les cirques d'animaux maltraités. Il y en a pourtant de très bons, et les intermittents ont besoin d'augmenter leurs nombres de cachets. 

A Aix-en-Provence, il y a quelques années, j'avais assisté à un spectacle de cirque utilisant comme animaux seulement 2 ou 3 petits chiens qui "s'en donnaient à coeur joie" , spectacle vraiment extraordinaire, drôle, inoubliable.

Quand les cirques d'animaux sauvages seront-ils interdits en France ? Signez la pétition de 30 Millions d'Amis.
"Enfermés dans des cages souvent trop petites pour répondre à leurs besoins physiologiques et n'ayant plus aucun lien avec leurs congénères, les animaux sauvages dans les cirques sont condamnés à la prison à vie".

 Ces deux personnages ne sont-ils pas plus poétiques ?

 

intermittents-freefotouk

 

Posté par ghislaine_let à 21:40 - - Permalien [#]

08 juillet 2016

Protéger les hirondelles de fenêtres

 Nid d-hironelle LPO-2

Nid d’hirondelles de la LPO : je l’ai reçu mais il ne servira que l’année prochaine…reste à le positionner sur ma terrasse. J’espère que les petits du couple qui a élu domicile chez mon voisin s’installeront chez moi ! Chacun peut à son niveau protéger les espèces en danger. Les hirondelles (espèces cavernicoles) sont menacées de disparition à cause de la destruction de leurs habitats et des produits chimiques dont les insecticides. Les hirondelles ne consomment pas des graines mais sont des petits prédateurs. Une hirondelle mange entre 600 à 900 moustiques par jour. Une couvée environ 9 000. Mieux vallent les hirondelles, les martinets (et les chauve-souris !) pour éliminer les moustiques, que les produits chimiques qui détruisent notre santé et notre environnement. C’est d’ailleurs le cycle naturel ! Aussi, je suis très admirative de ces athlètes migrateurs qui parcourent des milliers de kilomètres pour se reproduire sous un climat doux. Et puis, quelque adresse, il faut les voir chasser en vol !!

Posté par ghislaine_let à 14:52 - - Permalien [#]
Tags :


17 juin 2016

Les grands prédateurs ont besoin de votre soutien

Dessin de lynx - Couple de lynx - Dessin au crayon - Ghislaine Letourneur

Les grands carnivores, positionnés au sommet de la chaine alimentaire,  sont de part ce statut biologique, peu nombreux dans leur milieu naturel (et le resteront).
De plus le taux de mortalité des jeunes est de l’ordre de 50%.
Pour les lynx en période de dispersion le taux s’élève à 80%.
On dénombre en moyenne un lynx pour 100 km2 et le territoire d’une meute de 6 à 7 loups est d’environ 300 km2.
Cette faible densité naturelle de population sur un territoire les rend d’autant plus fragiles à certaines agressions humaines telles que le braconnage, les tirs de prélèvement abusifs, le fractionnement des habitats, ou bien les collisions avec les véhicules.

Après la réintroduction du lynx dans les Vosges il y a plus de 30 ans, la population a été décimée progressivement, en grande partie en toute illégalité. Le lynx étant un animal discret, sa disparition dans cette zone géographique s’est faite comme lui, « sans bruit ».

Dans notre pays, de plus en plus d’actes portant atteinte à la vie des grands carnivores sont commis en toute impunité. Pour que ces espèces vivent sur nos territoires en cohabitation avec l’ensemble des activités humaines, les lynx, les loups (et les ours) ont donc grand besoin de votre soutien.
Soutenez les associations comme le Pôle Grands Prédateurs, Férus...

Posté par ghislaine_let à 20:23 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 septembre 2015

Festival des prédateurs - Jura - Octobre 2015

Festival des prédateurs Pôle Grands Prédateurs Jura Octobre 2015

Début des préparatifs d'animation pour le prochain festival des prédateurs dans le Jura en Octobre car je vais mener une intervention durant les trois jours, pour des scolaires et le tout public. Merci à tous les organisateurs de me permettre une nouvelle fois d'apporter ma contribution cette cause...
Programme complet du festival. 

Qu'est-ce qu'un prédateur ?
Un prédateur est un animal qui chasse et capture une autre espèce animale (qui devient sa proie), 

Renarde et son renardeau - Prédateurs - Dessin stylo bille Ghislaine Letourneur

pour s'en nourrir ou pour alimenter sa progéniture. Les grands prédateurs au somment de la chaîne alimentaire sont nommés superprédateurs ou prédateurs alpha. A l'intermédiaire de la chaîne alimentaire se trouvent les autres prédateurs, dits généralistes. Tous ont leur place bien définie et un rôle écologique à jouer dans l'équilibre de l'écosystème. Certains comme le renard, sont déclarés "nuisibles" par l'humain qui ne souhaite pas cohabiter avec eux ou qui les considère comme des concurrents. La nature créant son propre équilibre, ou s'autorégulant, par définition elle ne peut engendrer des espèces nuisibles.

Un renard en moins dans la nature = environ 6 000 mulots supplémentaires par an.

Le renard est donc l'ami des agriculteurs. Pourtant, au total, entre 600 000 et un million de renards sont tués (souvent avec beaucoup de cruauté) par la chasse et le piégeage chaque année dans notre pays !! 

Dépliant renard ASPAS.

Dessin renard prédateur stylo bille Ghislaine Letourneur

Posté par ghislaine_let à 15:44 - - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2015

La genette, petit prédateur, mammifère carnivore

Genette Mammière carnivore vivérridé

Dessin de genette, que j'ai aussi publié dans mon album "Coloriages Animaux Nature". 
La genette est un petit mammifère carnivore, menacé de disparition et que l'on trouvera plutôt dans l'Ouest et le Sud Ouest du territoire français. D'origine africaine, elle a été importée au Moyen-Age par les croisés et servait d'animal de compagnie. Retournée à l'état sauvage, elle occupe des zones forestières comprenant des parties rocheuses. Ses crottiers dans les rochers sont des indices de sa présence. J'ai longtemps cru qu'elle faisait partie de la famille des félidés (félins), mais en réalité, c'est un "viverridé". On en apprend tous les jours...

Genette dessin feutre et stylo bille d-après photo Jean-Claude Tempier
Dessin genette, d'après photo Jean-Claude Tempier

Posté par ghislaine_let à 14:43 - - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2015

PROTEGEONS LES HIRONDELLES

Hirondelles photo Didier Collia

Pour éliminer les mouches et moustiques, les hirondelles, les martinets, et les chauve-souris font naturellement le boulot, mieux que des produits chimiques, qui détruisent notre santé et notre environnement. Le « bombardage » de produit bleu au bord de l’Etang le soir ne va pas tarder !!! Sans compter que les moustiques deviennent de plus en plus résistants !!

Une hirondelle consomme de 600 à 900 moustiques par jour, une couvée environ 9 000 ! Mais ces espèces migratrices liées au bâti sont en fort déclin. Dans la région PACA,  c’est -26 % en seulement 8 ans (plus d’habitat, produits toxiques). Pensez aux nichoirs à oiseaux !

Posté par ghislaine_let à 19:26 - - Permalien [#]
Tags :

30 janvier 2015

40 ans du retour du lynx dans le Jura - Résumé de la conférence de Patrice Raydelet 16-12-2014

 

40 ans du retour du lynx dans le Jura Lucile Fenger

 Anniversaire 40 ans du retour du lynx dans le Jura

Organisé par le Pôle Grands Prédateurs en partenariat avec le Conseil Général du Jura
 Résumé de la conférence de Patrice Raydelet, naturaliste,
Auteur et photographe animalier. 16/12/2014.

 

Le CG 39 accompagne  le PGP pour les animations scolaires et autres actions de sensibilisation. 

***************************************************************************
Il existe quatre espèces de lynx dans le monde :

  • Le lynx boréal (lynx lynx) Continents Europe et Asie
  • Le lynx Pardelle (lynx pardinus) Europe, Péninsule ibérique. C’est le félin le plus menacé de disparition.
  • Le lynx du Canada (lynx canadensis)
  • Le lynx roux d'Amérique (lynx rufus).

Le lynx présent dans le massif jurassien est le lynx boréal.

Disparition du loup cervier (ancien nom du lynx) et reconquête du territoire jurassien.
La disparition a été progressive depuis le Moyen Age, à cause du développement des populations humaines. Les facteurs qui ont entraîné sa disparition sont :

  • La déforestation
  • Le manque de proies sauvages
  • La destruction directe.

Le dernier spécimen aurait été abattu en 1885 à Salins-les-Bains.

La 1ère femelle qui a fait son apparition en 1974 a été abattue par des chasseurs. 

Progressivement, les trois causes qui ont provoqué la disparition du lynx ayant été résorbées :

  • Massifs boisés plus importants (comprenant des reliefs accidentés)
  • Augmentation des populations de chevreuils et chamois
  • Protection de l'espèce,

le lynx retrouve un biotope favorable pour s’installer et on assiste petit à petit à la reconquête d’un territoire (« reconquête de l’ouest » : Revermont, limite de plaine de Bresse).

Biologie du lynx.
Le lynx est un carnivore qui fait partie de la famille des félidés.

Attributs physiques du lynx : Il est haut comme un berger allemand. Un mâle adulte pèse environ  21 kg , la femelle est plus petite et pèse à l’âge adulte environ 18 kg .
Le lynx est un animal très rapide, mais pas un coureur de fond. Ses larges pattes font office de raquettes dans la neige.

Traces pour identifier l’animal : son empreinte correspond à 3 fois celle d’un chat.  Dans les fèces (crottes), on remarque des poils de proies.
Le lynx est un animal solitaire et discret, inféodé aux massifs forestiers mais comprenant des reliefs accidentés (cavités rocheuses, éboulis, trous sous des souches) où il pourra abriter sa progéniture.  
On dénombre une grosse centaine de lynx dans le massif jurassien,  (Jura, Ain, Doubs). 

Patrice RAYDELET lynx boréal chimio-communication odeurs marquage urinaire

Les lynx communiquent entre eux par la « chimio-communication », notamment :

  • Le marquage urinaire.  C’est ainsi qu’ils se reconnaissent entre eux, par des échanges permanents. Le lynx marque énormément les limites de son territoire, ce qui évite les conflits avec les autres membres de son espèce. 
  • Le griffage : il imprègne le support de son odeur et laisse des traces de griffes.


Les proies de prédilection
du lynx sont le chevreuil et le chamois. Le prédateur suit les animaux dans un secteur qu’il connaît bien. Lorsqu’un lynx tue un chevreuil ou un chamois, la durée d’exploitation de la proie est d’environ une semaine, ensuite il change de secteur.

Patrice RAYDELET lynx boréal carcasse proie

Le lynx a été accusé de manger des grands tétras et donc de porter atteinte à la population de ce gallinacé, menacé de disparition. Or, le lynx régulant les prédateurs généralistes comme le renard, le chat forestier, il permet à contrario au grand tétras de survivre. (Résultats d’une étude suédoise).

On identifie une proie consommée de lynx par les caractéristiques suivants :
- Corps pas démembré,
- Tête pas touchée,
- Peau retournée.
Le lynx ne mange pas les gros os, mais il consomme les basse-côtes. Il mange 1 à 3 kg/ jour. Le lynx recouvre la plupart du temps sa proie.

 

Patrice RAYDELET lynx boréal mâle femelle période amours

La saison des amours s’étend de février à avril. 
Dans cette période, le lynx peut marquer plus de 60 fois sur 1 km linéaire. Le mâle et la femelle se localisent avec des cris. Lorsque la femelle se déplace avec ses petits, c’est aussi avec les cris qu’elle les rappelle pour éviter la dispersion.

Lors de leur rencontre, le mâle et la femelle se donnent des petits coups de tête, se frottent les joues, se contrôlent les parties génito-anales. La femelle est en œstrus seulement durant 2 à 3 jours pendant lesquels aura lieu l’accouplement.
Le territoire d’un mâle couvre ceux de 1 à 3 femelles.


Mère courage.
Les naissances ont lieu de mai à juin. Les chatons sortent entre 6 et 9 semaines. La mère s’occupe seule de ses petits. Pendant les premières semaines, elle reste auprès d’eux et chasse sur un petit périmètre autour de la tanière. En grandissant, les jeunes lynx observent la mère chasser. Puis ils reproduisent la chasse par des jeux entre eux (prédateur et proie) et jeu des prises à la gorge.

Patrice RAYDELET lynx boréal femelle et son chaton

La dispersion.
On enregistre une grosse mortalité chez les jeunes lynx qui doivent se débrouiller seuls dès lors que la mère les quitte vers l’âge de 10-12 mois.

La dispersion est la période la plus difficile de la vie d’un lynx. Chasseurs inexpérimentés ils ne connaissent rien d’autre que le domaine de leur mère. Souvent, les juvéniles restent encore quelques temps sur le domaine maternel, chassent surtout le renard, puis partent vers l’inconnu, à la recherche de leur propre territoire. C’est dans cette période que beaucoup meurent de faim ou sont victimes de collision avec des véhicules.
Des jeunes lynx ont été observés, se nourrissant dans des gamelles de croquettes de chat !
Le territoire moyen d’un lynx couvre environ 100 km2. Un lynx né à Mirebel a été retrouvé près de Grenoble !!


Le lynx et les troupeaux.
Une quarantaine d’attaques (prédations) sont répertoriées par an, correspondant en moyenne à 1,5 victime par attaque. Le lynx déclenche surtout l’attaque sur les troupeaux implantés en lisière de forêt. Les attaques ont été enregistrées 10 ans après le retour du lynx.

Le PGP a mené une étude inédite sur l’efficacité des  chiens de protection contre la prédation du lynx. En 2009/2010 (visible sur le site du PGP www.polegrandspredateurs.org).


Mouton et chien patou Jura Patrice RaydeletParticularité du massif jurassien :
On connaît les parcelles à risque et les moyens à adopter. Le patou, (chien de garde élevé avec les moutons) est un excellent « outil » de protection. Rentrer les troupeaux le soir dans un enclos sécurisé s’avère aussi efficace.

Les deux aspects fondamentaux de l’éducation des chiens de protection dans le massif jurassien :

- L’attachement au troupeau
- Le respect des limites du parc.

L’attachement est d’autant plus important dans le Jura en raison de l’absence de berger avec le troupeau. Le chien reste seul jour et nuit avec les moutons. Il est donc « responsable » de la protection du troupeau et ne doit pas franchir les limites du parc.

Toutefois, le problème se pose pour les troupeaux lorsque le berger possède plusieurs lots.
Un âne peut aussi apporter une protection à un petit troupeau, dans certaines conditions et s’il a été élevé avec des ovins dès son plus jeune âge.

Le lynx atout touristique pour le Jura.
L’image du lynx est de plus en plus utilisée à des fins commerciales, pour valoriser un produit, représenter la région (exemple : sur le site de l’office du tourisme du Jura (Comité départemental du tourisme du Jura).

Posté par ghislaine_let à 12:38 - - Permalien [#]
Tags : ,